Palmarès Blundstone Volume 4: Une Odyssée Musicale Pancanadienne

Le Palmarès Blundstone est de retour pour une 4e année. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que nous lançons cette nouvelle collection composée de 13 artistes/groupes de diverses régions du pays, dont le talent va vous séduire et vous inspirer, tout en vous permettant d’apprécier ce florilège musical dans le confort de votre foyer.

Il y a quatre ans, Pat LePoidevin travaillait au magasin Australian Boot Company sur Queen Street Ouest à Toronto lorsqu’il eut une idée. Étant actif sur la scène musicale indépendante canadienne, il savait ce que les musiciens désirent par-dessus tout : se faire entendre par le plus de monde possible. Et le passage du vinyle et du CD à la diffusion numérique en continu avait offert aux amateurs de musique plein de nouvelles façons de découvrir de nouveaux talents — peu importe où ils se trouvent.

« En me promenant dans Toronto, je ramassais des listes musicales sous forme de cartes numériques à télécharger dans les cafés et les bars à travers la ville », souligne-t-il. Sachant que les gens chez Blundstone Canada s’intéressent aux projets créatifs dans les collectivités, je me suis dit qu’ils aimeraient l’idée de créer un palmarès musical Blundstone. Ce type de promotion croisée permet à Blundstone Canada d’appuyer les artistes et les groupes qui travaillent si fort d’un bout à l’autre du pays. »

Il se mit au travail et, peu de temps après, les clients qui venaient acheter une paire de Blundstone aux Australian Boot Company de Toronto et de Vancouver recevaient une carte leur permettant de télécharger des pièces musicales de jeunes artistes canadiens à découvrir. « La réaction du public fut très positive, commente Pat. Les gens étaient surpris quand ils recevaient leur nouvelle paire de bottes. Tandis que les artistes étaient ravis qu’une marque nationale leur offre cette vitrine, qui leur permettait de partager leur musique avec un plus vaste auditoire. Ce type d’initiative produit des résultats positifs pour tout le monde. »

Ainsi, quand est venu le temps de lancer notre palmarès Blundstone avec une nouvelle cuvée d’artistes, nous savions à qui nous adresser.

Pat est ouvert à tous les styles de musique et il a conçu un véritable voyage musical canadien, comportant des artistes de chaque province et territoire. Et le palmarès Blundstone qui démarre cette semaine deviendra par la suite un événement annuel.

« Nous recherchions des musiciens canadiens qui sont actifs sur scène et dans divers festivals — des artistes et des groupes qui possèdent un son “spécial” et qui sont encore inconnus du grand public », de conclure Pat.

Le Palmarès Blundstone Volume 4 propose des pièces à la fois variées, excitantes et inspirantes, provenant de musiciens, de solistes et de groupes émergents. Explorez le Canada d’un bout à l’autre, ou promenez-vous d’un endroit à un autre ou encore d’un style musical à un autre.

Voici vos guides dans cette odyssée musicale pancanadienne.

Yukon
Sarah MacDougall – « Empire »

Maintes fois primée, l’auteure-compositrice Sarah MacDougall se démarque par ses chansons aux envolées poétiques et par la passion qui l’anime en spectacle. Ses compositions aux dimensions épiques sont un amalgame de folk, de pop et de rock contagieux. Sa plus récente production, All The Hours I Have Left To Tell You Anything, explore des thèmes comme la force, l’identité, la mort, la rupture des relations, la naissance et les fantômes qui nous inspirent et nous accompagnent dans la grande aventure de la vie.

Colombie-Britannique
Carmanah – « Roots »

N’ayant jamais eu la langue dans sa poche, Laura Mina Mitic reste toujours discrète quand il s’agit de parler d’elle-même. Elle vous parlera plutôt de musique, de son groupe, de politique, de la vie en tournée et de son profond respect pour l’humanité et la planète. Vous reconnaîtrez ces thèmes sur le premier album de Carmanah à l’échelle nationale, Speak In Rhythms, un florilège de onze chansons où les émotions s’habillent de couleurs cool, de rythmes sensuels et de saveurs vintage dans un amalgame de sons ultra-modernes.

Alberta
The Provincial Archive – « Behind the Pine »

Le groupe The Provincial Archive a passé de longs hivers sombres à peaufiner sa musique. Ses membres créent leur musique, produisent des albums, tournent à travers le pays et voyagent autour du monde. À l’événement Edmonton Music Awards 2016, The Provincial Archive a raflé le prix du meilleur enregistrement rock de l’année pour sa chanson « Bad Connections » et le prix de l’album de l’année pour son album éponyme.

Territoires du Nord-Ouest
Carmen Braden – « Small Town Song »

Carmen Braden est une musicienne polyvalente et multigenre de la région subarctique du Canada. Ayant récolté plusieurs nominations et plusieurs prix aux événements WCMA, Carmen crée des chansons et des musiques qui relatent la beauté et la simplicité des moments de la vie et de son environnement — toujours avec une touche à la fois imprévue et étonnante. « Small Town Song » décrit la vie dans les petites villes qui jalonnent notre pays, tandis que sa musique emprunte toujours « le chemin le moins fréquenté ».

Saskatchewan
Belle Plaine – « Squared Up »

Belle Plaine est le nom de scène de Melanie Berglund, une auteure-compositrice qui a grandi sur la propriété de ses arrières grands-parents près du hameau de Fosston, en Saskatchewan. Belle tire ses influences du country, du blues, du swing et du folk, sans se situer précisément dans l’une ou l’autre de ces catégories. Avec des textes qui sont une réflexion contemplative sur la nature éphémère de la vie, Belle aborde des thèmes qui nous interpellent tous : le pardon, la rédemption et l’espoir.

Manitoba
Sweet Alibi – « Confetti »

Reconnu pour ses harmonies à 3 voix pleines de soul, Sweet Alibi sème ses pépites musicales folk pop un peu partout en Amérique du Nord et en Europe depuis 2009.Leur musique s’est méritée de nombreuses accolades et récompenses ici même au pays, elle s’est illustrée sur les réseaux MTV et CMT aux États-Unis et elle s’est retrouvée sur le palmarès de diverses radio commerciales, collégiales et communautaires, en plus d’être diffusée par satellite autour du globe.

Ontario
Cat Clyde – « I Don’t Belong Here »

Cat Clyde est une auteure-compositrice canadienne de Stratford, Ontario. Elle remet à jour les chansons classiques de jadis, insufflant une nouvelle vie à ces mélodies veloutées, habillées de guitare slide et de piano aux accents vieillots, qui vous ouvrent bien grand les portes de la nostalgie.

Nunavut
Josh Q and The Trade-Offs – « Dancing with the Wind »

Arctic Soul, le style emblématique qui indentifie Josh Q. & The Trade-Offs, repose sur la voix sombre et profonde de Josh Qaumariaq et sur les accents soul de Jeff Maurice, le tout nappé de sonorités blues et rock issues directement des vastes plaines de la toundra boréale. Fusionnant habilement l’anglais et la langue Inuktitut, The Trade-Offs chantent une forme de blues arctique traitant de thèmes universels comme l’équilibre entre la lumière et la noirceur, l’isolation et le rapprochement.

Nouveau-Brunswick
Jamie Comeau & The Crooked Teeth – « Tall Pine »

Avec un son métissé de blues et de folk indie, la formation possède un style original ainsi qu’une personalité et une présence scénique peu communes, qui captent et ensorcellent l’auditoire. . Ils ont d’ailleurs partagé la scène avec d’autres artistes populaires tels Interpol, Matthew Good, Wintersleep et Paper Lions and Sloan, pour n’en nommer que quelques-uns.

Terre-Neuve
Rum Ragged – « The Thing About Fish »

Provenant d’un des centres de folk et de musique traditionnelle les plus fertiles, Rum Ragged s’est vite imposé comme le meilleur groupe de musique typique de leur île natale de l’est du Canada, Terre-Neuve. Leurs albums plusieurs fois primés sont des incontournables. Mais malgré un rythme et une qualité de production aussi impressionnants, c’est encore sur scène qu’on peut le mieux apprécier le talent et l’énergie irrésistible de Rum Ragged.

Île-du-Prince-Édouard
Russell Louder – « Hello Stranger»

Russell Louder est une véritable bête musicale multi-têtes, tour à tour musicienne, productrice, artiste de performance, curatrice et maître organisatrice, basée à Charlottetown, sur l’Île-du-Prince-Edouard. Sa musique aux saveurs électro-danse-pop expérimentale explorent les paysages intérieurs sans cesse en mutation, des réflexions sur l’identité jusqu’aux déceptions amoureuses. Ses performances sur scène et son travail de curatrice sur les sites de la communauté gaie sont des expressions de joie et de célébration, de résistance et de survie.

Québec
Foreign Diplomats – « Charger »

Foreign Diplomats incarne l’idée même d’une jeunesse insouciante et un tantinet rebelle : ceux qui allument des pétards dans les ruelles le soir, mais qui ne feraient pas de mal à une mouche. Foreign Diplomats, c’est surtout l’aventure de cinq gars qui ont trouvé leur nom de scène par hasard, en attendant à la douane dans un aéroport. Selon eux, plus on est de fous (de la musique !), plus on a de plaisir : si quelqu’un craque une allumette, ils vont transformer ça en feu de joie.

Nouvelle-Écosse
Adam Baldwin – « No Rest for the Wicked »

Adam Baldwin ne déforme pas la réalité afin de créer une fin heureuse. Il raconte plutôt son histoire de façon toute crue, pourchassant la bête au fond de lui-même pour apprendre à la dompter. Tout en focalisant son talent d’auteur-compositeur sur son univers intérieur dans No Rest for the Wicked, il n’hésite pas à faire gémir ses guitares, à faire tonner sa batterie et vrombir ses synthés pour peindre des ambiances apocalyptiques ou créer des élans fougueux poussant ses refrains à des paroxysmes sonores jusqu’ici inconnus.